Christophe GOMAND

Interview de Christophe GOMAND
Employé au Secrétariat Général de la Ville de Wavre

Christophe Gomand en bref…
Christophe Gomand a 44 ans, il est père de deux jeunes enfants et travaille pour la Ville de Wavre depuis 1998. Bien que né à Etterbeek, Christophe vit à Wavre depuis 40 ans. Rencontre avec un wavrien au service de ses concitoyens.

Bonjour Christophe, quelle fonction occupez-vous à la Ville ?
Bonjour, je suis employé au Secrétariat Général de la Ville de Wavre depuis 8 ans maintenant.

Pourtant vous travaillez pour la Ville depuis 1998. Quel poste occupiez-vous avant ?
Auparavant, entre 1998 et 2006, je travaillais pour la Régie de l’électricité. J’étais chargé de régler les contentieux sur le terrain.  C’est un travail qui m’a permis de découvrir Wavre et ses coins méconnus. Grâce à cela j’ai acquis une bonne connaissance du territoire communal, ce qui m’est d’ailleurs très utile dans mon travail actuel !

Parlons justement de votre travail actuel, dites-nous en quoi il consiste ?
En tant qu’employé au Secrétariat Général, je suis chargé de répondre aux appels et courriers des citoyens, de fournir des réponses à leurs questions, mais aussi, d’assurer le suivi de toutes sortes de dossiers, internes ou externes, liés à la commune. Travailler au Secrétariat Général, c’est exercer un métier touche-à-tout qui combine tant l’administratif que le contact humain.

Le Secrétariat Général serait-il le centre névralgique de toute l’administration communale ?
On pourrait dire ça… En fait, j’ai l’habitude de comparer le Secrétariat Général à un sablier. Tous les dossiers traversent ce sablier et, le Secrétariat Général se trouve au cœur de celui-ci. Nous recueillons des informations de toutes parts que nous devons traiter et renvoyer ensuite vers les services concernés.

Combien êtes-vous pour assurer ce service ?
Nous sommes cinq personnes en temps-plein, plus une personne en mi-temps. Sans oublier la Directrice Générale. Et malgré cela, je suis le seul homme du service… Ce que je vis très bien d’ailleurs !

Ah bon ! Expliquez-nous donc pourquoi ?
J’ai la chance d’être uniquement entouré de collaboratrices féminines... Et cela se passe très bien ! Je dois dire qu’on a une bonne dynamique de travail. Malgré la pression, l’urgence des échéances et le stress quotidien, il y a une grande solidarité et un réel équilibre entre nous. C’est un vrai plaisir de travailler avec une équipe aussi soudée.

Quels sont les avantages de votre fonction ?
C’est un job très diversifié. La routine, je ne la connais pas ! Grâce à tous les dossiers qui transitent chez nous, on a la chance d’être au courant de beaucoup de choses. En fait, on se trouve au cœur des décisions. Et puis, il y a tout le côté social et les contacts humains qui me plaisent : il faut pouvoir être disponible et à l’écoute de nos concitoyens.

Et les inconvénients ?
Un des inconvénients est peut-être le fait que nous sommes dans une société du « tout, tout-de-suite ». Malheureusement, le problème est que cette philosophie s’oppose à la rigueur administrative. C’est parfois difficile de faire comprendre aux gens qu’il y a des procédures à respecter et surtout, que celles-ci prennent du temps. D’un autre côté, les e-mails permettent aux citoyens de nous contacter beaucoup plus rapidement. C’est un gain de temps énorme comparé aux délais que prenait autrefois l’envoi d’un courrier par la Poste ! Alors, tout compte fait, cette « révolution » est plutôt positive. Elle nous permet d’être plus accessibles et d’avoir plus de contacts directs avec les wavriens.  

Pour conclure cette interview, avez-vous une anecdote ou un fait marquant dont vous souhaiteriez parler ?
Effectivement oui ! Je suis extrêmement fier d’avoir pu vivre la Joyeuse Entrée du Roi Philippe et de la Reine Mathilde à Wavre, le 10 septembre 2013 ! Ce jour-là, j’étais chargé de l’accueil des invités à l’Hôtel de Ville, ce qui m’a valu l’honneur de pouvoir serrer la main du Roi et de la Reine ! J’étais aussi très impressionné du monde présent pour l’occasion. Je garderai toujours en mémoire les cris de joie de centaines d’enfants massés sur le parvis à leur arrivée. C’est un souvenir magnifique !

Merci Christophe pour cette interview !

 

Newsletter

Newsletter Ville de Wavre

Ville de Wavre sur Facebook

Twitter

Plan du site  Disclaimer  Fiche analytique Copyright