Le frigo solidaire

Le frigo solidaire

Le Collège communal, le Conseil communal des Enfants de la Ville de Wavre, en collaboration avec Wavre en Transition et le CPAS de Wavre, ont inauguré le premier frigo solidaire de Wavre. Chaque a...

Traque aux clowns maléfiques

Traque aux clowns maléfiques

Activités effrayantes à la Plaine de l’Orangerie pour Halloween !  Le Service de Cohésion Sociale avec la maison des jeunes Vitamine Z proposent d'organiser pour la 4e année consécutive ...

La Semaine Numérique 2017

La Semaine Numérique 2017

Du 16 au 27 octobre, l’Amo Carrefour J, en collaboration avec la Ville de Wavre et divers partenaires, propose une série d’actions à destination des parents, des adolescents et des professionn...

La cafétéria du Centre sportif de Wavre ouvre ses portes

La cafétéria du Centre sportif de Wavre ouvre ses portes

Le 29 septembre 2017, la cafétéria du Centre sportif de Wavre ouvre ses portes.L’asbl wavrienne Sports & Jeunesse, Monsieur Jean-Pol HANNON, échevin des Sports, Monsieur GILLARD, échevin de la...


Betterstreet

Signalez un problème
au service Travaux

Marthe Drémont

La Ville de Wavre tient à rendre hommage à Madame Marthe Drémont, dernière grande résistante locale de la Seconde Guerre mondiale. Elle s'est éteinte le 1er octobre 2015 à l'âge de 100 ans.

Marthe Drémont avait soufflé ses 100 bougies le 1er avril dernier et vivait au Point du Jour à Bierges depuis 2005. Elle était la dernière grande résistante wavrienne de la guerre 40-45. Pierre Gusbin, du Cercle d'histoire, d'archéologie et de généalogie de Wavre et du Brabant wallon (CHAW) nous raconte quelques lignes de son histoire remarquable.
Le marie de Marthe, sous-lieutenant à l'armée, meurt en première ligne le 10 mai 1940, à la frontière belge près de Maastricht. Au même moment, Marthe Drémont doit évacuer Wavre menacée de bombardements et c'est en exil à Toulouse qu'elle apprend le décès de son mari. Lorsqu'elle revient en Belgique quelques mois plus tard, elle décide d'entrer en résistance et posent de nombreux actes en ce sens jusqu'à son arrestation par la Gestapo le 9 décembre 1941. Elle transmettra, entre autres, des informations aux services de renseignements britanniques. Elle passe alors des prisons belges à un camp de concentration allemand. Elle sera utilisée comme cobaye pour diverses expériences… Lorsqu'elle est libérée en 1945, elle ne pèse plus que 30 kilos… Elle revient vivre à Wavre, près de l'Hôtel de Ville, et reprend le cours de sa vie. Elle tiendra un magasin de vêtements pendant plusieurs années.

Marthe Drémont a reçu de nombreuses décorations: la Croix de Guerre, la Croix du Prisonnier Politique ou encore la gratitude des Forces armées du Commonwealth.

La Ville de Wavre se souviendra de Marthe Drémont.

Newsletter

Ville de Wavre sur Facebook

Twitter

Plan du site  Disclaimer  Fiche analytique Copyright