Weekend du Client à Wavre

Weekend du Client à Wavre

Les 6 & 7 octobre, Wavre sera LA ville du client. Tout le weekend, la cité du Maca représentera le commerce en Wallonie à l’occasion du Weekend du Client organisé par l’UCM, Coméos et Unizo...

Subventions à la plantation de haies, vergers et arbres

Subventions à la plantation de haies, vergers et arbres

Le saviez-vous ? Le Service Public de Wallonie propose des subventions à la plantation de haies, de vergers, d’alignements d’arbres, de taillis linéaires ou encore pour l’entretie...

Conteneur de papiers-cartons

Conteneur de papiers-cartons

 Depuis le 1er septembre 2018, Fost Plus et in BW proposent une nouvelle solution pour les collecte de papiers-cartons.  Vous pouvez vous procurer un conteneur spécifique standa...

Lutte contre le bruit

Lutte contre le bruit

  Commune de Wavre - Avis d’Enquête Publique :  PROJET DE PLAN D’ACTIONS DE LUTTE CONTRE LE BRUIT ROUTIER - Enquête publique - Le Collège Commu...

Une famille (presque) zéro déchet !

Une famille presque zéro déchet !

They did it ! Ils l’ont fait ! En 1 an, David Samin et sa famille ont considérablement diminué leur production de déchets domestiques. Une aventure très inspirante pour celles et ceux qui hésitent encore.

Il y a un an, le mouvement citoyen Wavre en Transition lance le projet W0W (Wavre 0 Waste ou Wavre 0 déchet en français). Ce projet a pour objectif d’opérer, en douceur, un changement de nos comportements afin de réduire de façon significative, nos déchets et aboutir, en ce mois de mars 2018, à un mois zéro déchet à Wavre. Une petite centaine de ménages se sont engagés dans ce challenge. Chaque mois, ils ont participé à des ateliers (couture, cuisine, cosmétiques, les bases de la conservation, les fêtes Zéro déchet, le compost, …) pour apprendre des trucs et astuces mais surtout, partager leurs expériences et leurs évolutions.
Un an plus tard, l’heure du bilan a sonné ! David et Pascaline, Wavriens et parents de trois enfants de 20, 9 et 4 ans, ont accepté de nous raconter leur année Zéro déchet. Une famille qui décide de passer le cap le 1 janvier 2017 parce que la question que David se posait sans cesse était : « Quel monde va-t-on laisser à nos enfants ? ». C’est en cherchant des ateliers où se « former » à ce nouveau mode de vie qu’il tombe sur le mouvement citoyen Wavre en Transition et prend connaissance du challenge. La petite famille s’y associe sans hésiter.

David, comment se met-on au zéro déchet ?
Je ne vous cache pas qu’au départ je me suis dit que je n’y arriverais jamais. Mais il ne faut pas essayer de passer au zéro déchet du jour au lendemain. Chez nous, on fonctionne par objectifs mensuels. Au début, nous nous étions fixé 10 objectifs par mois mais c’était trop. Du coup on a diminué. Selon mes informations, il faut trois à quatre ans pour mettre en place un système qui fonctionne ! J’ai aussi lancé un vlog* sur lequel je publie des vidéos pour partager ma vie et mes expériences zéro déchet.
    
C’est quoi le plus dur quand on se lance ?
Le plus dur c’est de se départir d’une multitude d’habitudes et de réflexes acquis depuis toujours ! Au début ça a été assez compliqué pour les enfants. Habitués aux collations de grandes surfaces, ça leur a parfois manqué mais maintenant ils sont très contents de manger cakes et biscuits confectionnés par leur maman.

Et vos courses justement, où les faites-vous ?
Nous n’allons quasiment plus dans les grandes surfaces. Occasionnellement pour le poisson. Nous privilégions les magasins bio et en vrac ainsi que les marchés. Et avant de nous y rendre, nous préparons nos sacs réutilisables, nos petits sacs en tissu pour les fruits et légumes ainsi que nos propres contenants en verre.

Généralement ce sont des magasins plus chers, non ?
Un peu oui ! Mais comme dans ces commerces il n’y a pas toutes les tentations que l’on peut trouver dans les grandes surfaces, finalement ça s’équilibre. On achète moins mais mieux ! D’ailleurs notre corps nous le rend bien ! En un an, nous avons été moins malades que les autres années et qui dit moins malade dit moins de rendez-vous médicaux et donc moins de médicaments. On a vu la différence dans notre budget !

Quelles sont les autres nouvelles habitudes prises durant cette année ?
Nous avons fait un potager et un compost, nous sommes devenus adeptes du seconde main, je fabrique les produits d’entretien (tablettes pour lave-vaisselle, produit de vaisselle, lessive, produit d’entretien multi-usages), nous n’utilisons plus d’essuie-tout, nous faisons les collations, notre grenadine, nous utilisons des morceaux de tissu pour emballer les cadeaux (une idée qui vient du Japon et qui s’appelle Furoshiki). J’ai aussi fabriqué mes premiers savons avec l’huile d’un bocal d’olives ! Nous fabriquons aussi nos bouillons pour mettre dans le potage, etc. etc. En fait, on teste, on expérimente et parfois on laisse tomber certaines choses. On avait commencé à faire notre pain nous-mêmes et puis, par facilité sans doute, on a décidé de retourner à la boulangerie. Mais pas n’importe laquelle ! Celle qui se trouve en face de chez nous et qui est artisanale. Une façon de faire vivre le commerce local et qui s’inscrit également dans notre démarche. Et bien sûr, nous embarquons un sac en tissu pour aller chercher le pain !
 
Ça prend du temps de faire tout ça, non ?
Ça prend du temps mais quelque part tu en gagnes aussi. Tu ne t’encombres plus du superflu, tu n’achètes que ce dont tu as réellement besoin et chez nous, ça a clairement recréé du lien entre tous les membres de la famille ! On va travailler ensemble au potager, on cuisine ensemble. Aujourd’hui, je me sens plus ouvert aux autres et plus heureux ! Et même au-delà de ça, entre « familles zéro déchet », il y a une très chouette convivialité qui s’est créée ! On se refile des légumes en trop, des conseils, des tuyaux, bref, ce n’est que du positif !

Bon, venons-en à la question fatidique : vos poubelles ont-elles diminué ?
Clairement oui ! Mais pour pouvoir calculer au plus juste, il aurait fallu qu’on désencombre notre maison avant de se lancer dans le zéro déchet. Il arrive encore souvent que l’on jette des choses de notre vie d’avant. Mais, à la grosse louche, je pense que de 3 sacs de 60 litres par semaine, nous sommes passé à 1 sac toutes les 6 semaines ! Et il n’y a pas que nos poubelles qui ont diminué, notre budget aussi ! Je pense pouvoir affirmer que nos frais ménagers – nourriture, voiture, médecin, pharmacie, frais scolaires, activités, … - ont diminué de 70% !

Quels sont vos prochains objectifs ?
Diminuer notre consommation d’eau. En tout cas l’eau potable du réseau. Et moins utiliser la voiture. J’ai acheté un vélo en seconde main il y a un an, il attend sagement dans le garage que je l’étrenne enfin ! Quand on se lance dans le zéro déchet, les possibilités sont infinies ! J’ai aussi envie de lancer des ateliers pour partager mon expérience et tous les trucs que j’applique désormais dans ma vie de tous les jours. Une chose est certaine, je ne pourrais plus retourner en arrière, le zéro déchet ça devient addictif !

Newsletter

inscription newsletter

Ville de Wavre sur Facebook

Twitter

Plan du site  Disclaimer  Fiche analytique Copyright  Politique en matière de cookies