Les conséquences du BREXIT sur le permis de conduire

Les conséquences du BREXIT sur le permis de conduire

Le Royaume-Uni (RU) quitte l'Union européenne (UE) le 29 mars 2019. D'ici là, les deux entités auront le temps de négocier à la fois les conditions du retrait du RU de l'UE et une déclaration ...

Ristourne sur l'eau

Ristourne sur l'eau

Nous avons le plaisir de vous informer que le Conseil communal a reconduit l’octroi de ristournes sur la consommation d’eau dont le décompte annuel sera émis durant l’année 2020.Vous trouve...

Forfait annuel en faveur des personnes handicapées - Télédistribution

Forfait annuel en faveur des personnes handicapées - Télédistribution

Nous avons le plaisir de vous informer que le Conseil communal a décidé d’octroyer un forfait annuel de 40 € sur le prix de l’abonnement à la télédistribution quel que soit l’opérateur...

Conférence « La vie secrète des abeilles et des champignons »

Conférence « La vie secrète des abeilles et des champignons »

Il aura fallu 30 ans à un mycologue américain passionné d’abeilles mellifères pour découvrir que celles-ci entretiennent depuis des millénaires un lien vital avec les mycéliums et les champ...

Curtis Mulpas

Curtis Mulpas

Curtis Mulpas. Retenez bien ce nom car en voilà un qui va faire parler de lui d’ici peu ! À 21 ans, ce jeune chef Limalois a déjà un parcours impressionnant. Après ses études à Namur, il ne se voyait pas commencer à travailler mais la Belgique ne lui donnait pas la possibilité de parfaire sa formation. C’est comme ça qu’il est parti en France intégrer la prestigieuse école Ferrandi. Deux ans plus tard, son diplôme en poche, il multiplie alors les stages auprès de chefs étoilés. En 2016 il décroche la première place du Concours Jeunes Talents Des Maîtres Restaurateurs, participe à Objectif Top Chef et en octobre dernier, il est élu meilleur commis à la sélection italienne du Bocuse d’or ! Rien que ça !

Lorsque nous le contactons fin mai pour réaliser l’interview qui va suivre, Curtis est en Italie, en pleine préparation de la grande finale du Bocuse d’Or qui aura lieu 15 jours plus tard à Turin et lors de laquelle il sera le commis du chef Martino Ruggieri !

Alors Curtis, stressé ?

J’ai déjà fait beaucoup de concours donc, stressé oui mais c’est du stress positif ! Il faut savoir qu’en cuisine il y a deux grands concours culinaires : Le Meilleur Ouvrier de France et le Bocuse d’Or qui est le championnat du monde de cuisine. C’est une chance incroyable d’avoir été sélectionné. Le concours se déroule en trois étapes sur 1 an ½. D’abord la sélection nationale, puis européenne et enfin la grande finale avec des chefs venus du monde entier ! Douze au total et leur commis. Avec Martino, nous allons défendre les couleurs de l’Italie !

Et comment ça se passe avec ton chef ?

Extrêmement bien ! Il me fait entièrement confiance et moi je crois très fort en lui. Dans le cadre du concours, nous devrons réaliser trois garnitures pour notre plat et c’est moi qui m’en chargerai !

Et justement, comment se passe la préparation à un tel concours ?

C’est intense ! On s’entraine 7 jours sur 7 durant les semaines qui le précèdent. Tous les jours on fait l’épreuve de A à Z dans les conditions réelles. Le jour J nous aurons 5 heures et 35 minutes pour réaliser un plat pour 15 personnes avec des ingrédients imposés tels que des œufs, du Castel magno qui est un fromage italien, du bœuf du Piémont, des ris de veau et un produit mystère.

Qu’aimes-tu cuisiner ?

Sincèrement je n’ai pas de préférence. J’adore tout cuisiner ! C’est ma façon de communiquer et de faire plaisir aux autres !

Qu’aimes-tu manger alors ?

De par ma formation et mon métier, j’ai déjà eu l’occasion de goûter une multitude de mets et de saveurs. Du coup, je dirais que j’apprécie particulièrement les nouvelles découvertes, une cuisine qui va m’étonner, du jamais vu ! Sinon, j’ai vraiment un faible pour les desserts et mon péché mignon, ma Madeleine de Proust, c’est le pain perdu de ma maman.

Comment t’es venue cette passion pour la cuisine ?   
   
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé cuisiner ! Tout jeune j’achetais déjà des livres de cuisine. Je pense que c’est ma grand-mère, qui s’est beaucoup occupée de moi et qui cuisinait très bien, qui m’a transmis cette passion. Son plat que je préfère c’est sa ratatouille de chicons ! Un délice !

C’est qui ton modèle ?

Incontestablement Paul Bocuse ! Il a véritablement révolutionné la cuisine. Sans lui nous n’en serions pas là. Sans lui, ce métier n’aurait pas aujourd’hui la reconnaissance qu’il mérite.

Et la Belgique ?

Elle me manque ! Je compte revenir un jour, ça c’est certain ! Mon rêve serait d’importer l’excellence française ici et probablement d’ouvrir un restaurant !

Dans la région ?

C’est sûr que j’ai un attachement particulier ! Mon enfance à Limal, mes années d’école à Profondsart puis Saint Jean-Baptiste, mes cours de batterie et de piano à l’Académie de Wavre et tous mes amis évidemment qui comptent énormément pour moi.

Quels sont tes projets à court terme ?

Participer au concours du Meilleur Ouvrier de France qui a lieu tous les 4 ans et qui se déroule cette année !

En voilà un jeune homme ambitieux ! Bonne chance Curtis !

NB : Le jour du bouclage du Bonjour, nous avons appris la victoire de Curtis ! Il a été élu meilleur commis et le binôme qu’il forme avec le Chef Martino Ruggieri a été sélectionné pour la finale mondiale du Bocuse d’Or qui aura lieu à Lyon en janvier 2019 ! Un grand bravo à eux !  

N’hésitez pas à aller suivre les aventures de Curtis sur sa page Facebook : Curtis Clement Mulpas.

Newsletter

inscription newsletter

Ville de Wavre sur Facebook

Twitter

Plan du site  Disclaimer  Fiche analytique Copyright  Politique en matière de cookies