Le Moyen Age

C’est en 1050 qu’apparaît pour la première fois, dans un recueil de miracles, le nom de "Wavera", et c'est de cette époque que date le premier essor de la ville. Mais, l'entité que nous connaissons aujourd’hui correspond, pendant longtemps, à deux bourgades distinctes ayant chacune un centre et des activités propres.

Les Comtes de Louvain possèdent à Basse-Wavre une chapelle et des terres dont ils font don, vers 1090, à l’abbaye d’Affligem; quelques moines bénédictins viennent alors prendre possession des lieux et, afin de faire fructifier le nouveau domaine monastique, y fondent un prieuré : les bâtiments claustraux occupent l’emplacement où s’élève de nos jours le collège Notre-Dame.
Disposant de reliques, la jeune communauté les fait sceller dans une châsse dédiée à la Vierge Marie; bientôt, des miracles opérés par Notre-Dame sont mentionnés et, dès ce moment, le culte marial connaît une grande renommée : nombreux sont les pèlerins qui viennent vénérer “ Notre-Dame de Basse-Wavre” dont, chaque année, tradition qui perdure encore de nos jours, on promène
processionnellement le reliquaire, le dimanche suivant la fête de saint Jean-Baptiste (20 juin).

Les Comtes de Louvain sont également propriétaires d’un vaste domaine adjacent où, à la fin du XIè siècle, ils installent une lignée vassalique à laquelle ils confèrent le titre de "Seigneurs de Wavre"; ces derniers édifient leur château sur le site actuel de la ferme de l’Hosté, non loin des vestiges de la villa romaine et, au coeur de leur seigneurie, se trouve un croisement de routes : l’axe
Namur-Bruxelles y coupe celui de Nivelles-Louvain. Cette situation géographique, au carrefour de grands chemins, est à l’origine du développement de la cité qui voit bientôt son centre devenir un lieu d’échanges florissants : des marchés y sont créés et le commerce devient l’activité motrice de la bourgade dont la prospérité est animée par une classe sociale de plus en plus nombreuse, aisée et organisée, la bourgeoisie.

En 1222, le Duc Henry de Brabant, désireux de reconnaître les mérites de la population et soucieux d'en obtenir le soutien, fait de Wavre une "Ville Franche" en lui octroyant les mêmes libertés que
celles déjà concédées à la métropole de Louvain; la gestion de la cité en matières administrative, judiciaire et financière, est confiée au "Magistrat" constitué par le maire et les échevins, lequel siége dans la halle aux blés située place de l’église : c’est l’ancêtre de notre Conseil communal.

Lorsque s’achève le Moyen Age, Wavre et Basse-Wavre connaissent une telle expansion que l'on projette même de canaliser la Dyle de Louvain à Wavre, mais les travaux entrepris sont rapidement abandonnés.

Newsletter

Newsletter Ville de Wavre

Ville de Wavre sur Facebook

Twitter

Plan du site  Disclaimer  Fiche analytique Copyright